Cartes n°1 « idée » et n°2 « idée développée »

Les bonnes résolutions d’une nouvelle année se prennent en fin d’année en cours. Sinon on ne fait rien. C’est ce que j’ai pensé en décembre 2018. Donc quand, j’ai commencé un nouveau projet « citron » en me concentrant plus sur les cartes n°1 « idée et n°2 « idée développée ». Je préfère partir sur un nouveau projet que d’essayer cette nouvelle organisation avec projet peut être pas assez mur pour être écrit.

C’était en mi-décembre, une petite voix ma dit :

« Commence en janvier tu auras le mois en entier ça sera mieux ».

Je ne l’ai pas écouté, c’était sûrement la voix de la procrastination. Je l’imagine en lapin crétin. Je devrais peut être m’acheter une figurine et la poser à coter de mon ordi pour me rappeler de ne pas écouter les chants des sirènes.

Dans la carte n°1, j’ai mis le titre du livre, de quoi il va parler et l’événement déclencheur de cette idée. Des petites phrases, sur un seul côté de la fiche.

Dans la carte n°2, j’ai mis rêvasser le sujet et carte mentale. Je garde mon idée qu’il faut « mâchonner » le sujet avant se jeter dans l’écriture. Je me suis laisser porter par le sujet en décembre. J’ai rédiger une carte mentale sur le sujet. D’ailleurs, j’ai un nouveau cahier ou j’écris toutes les cartes mentales. J’ai aussi mis suite de questions-réponse qui découle de l’idée initiale, technique d’EG . Je n’ai pas trouver d’exemple de questions-réponses donc pas fait. Mais la carte mentale répond un peu à cela.

Quelles questions-réponses on pourrait se poser sur un sujet ?

Publicités

2 réflexions sur “Cartes n°1 « idée » et n°2 « idée développée »

  1. Bon courage pour l’année qui vient, « écrivain amateur », même si cette dénomination me gêne : pour moi, un auteur est une personne qui essaie d’écrire tous les jours une histoire, que l’on soit publié ou pas importe peu. Je me sentais écrivain avant même d’atterrir chez Bragelonne. Ill y a des génies qui n’ont jamais été publiés, et des auteurs pas très talentueux qui ont vendu des millions de livres, sans vouloir les juger, tant mieux pour eux… Dans tous les cas, l’art d’écrire est si difficile que nous sommes tous des éternels étudiants.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s