Une force irrésistible

Une force irrésistible me pousse à regarder des films, à penser, à rêver à glander. Elle m’éloigne peu a peu de l’écriture. Pourquoi je cède si facilement à cette tentation ? C’est comme un vertige, je suis attiré vers elle sans pouvoir me retenir, et cela me soulage d‘être entraîner par elle. Je regarde le calendrier et des jours ne sont pas cochés. Si je ne fais rien, les mois suivants vont passer et ils seront blanc, comme la page blanche de ma vie . J’essaie de me ressaisir et j’écris ce que je ressens pour savoir, pour comprendre, cette force qui m’entête, m’enivre . Alors, que j’ai envie d’écrire depuis longtemps. Pourquoi cette force est telle plus forte, semble plus forte ? J’ai mis le sablier numérique sur 10 minutes et j’écris comme cela vient. Oui , j’écris ! que cela déplaise aux vilaines muses, oui, celles des films en streaming. Elles m’appellent « vient voir cette nouvelle série , regarde comme elle est bien ». Oui , c’est vrai qu’elle est bien ! Mais moi aussi, j’aimerai écrire une série. Regarder une série que l’on a écrit, cela doit être très jouissif. Regarder sa création. Après ces mots, je vais sûrement regarder une vidéo ; mais au moins, j’aurais écris, je cocherai le jour d’aujourd’hui et permettrait de finir de combler le trou abyssale que la procrastination m’oblige a à faire. Oui je crée des trous dans le néant alors que je pourrai remplir des vides, remplir la vie de création. Dois-je m’obliger à un minimum d’heure ou de minute par jour, l’art est t-il , veut-il cela ? Cela est paradoxale, avoir l’envie d’écrire, écrire c’est un plaisir mais ce corps a besoin d’être docilité, amadoué, habitué a cela . Il a été trop longtemps utilisé à autres choses. Il doit reprendre à faire une chose de non conventionnel, être libre, l’art c’est aussi cela ; je dois mettre en place une sorte de mantras pour écrire. Pour m’habituer a être seul devant la page blanche. Elle se noircie vite, je trouve, alors que les 10 minutes ne sont pas passée . C’est plutôt encouragent. Alors, il faut vraiment que je trouve une bonne technique d’organisation et de anti-procrastination. Et si je l’avais trouvé ? il faut jusque que je m’assoie et être moi : écrire, c’est peut être cela ma difficulté.

Publicités

2 réflexions sur “Une force irrésistible

  1. Alors je suis à peu près dans le même cas en ce-moment et je me force à travailler hors de chez moi pour ne pas être tentée. Je suis allée bosser dans la bibliothèque de ma commune et j’ai vachement bien avancer. Je te conseille de déserter ta baraque. Bon courage,je sais à quel point ça peut être frustrant.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s